RONIDAZOLE

Trichorex®

valerie 20 janvier 2021

Posologie

Le ronidazole est utilisé à la posologie de :

  • Chez le chat : 30 mg/kg une fois par jour pendant 14 jours. Dans le cadre du traitement de la tritrichomonose féline (ou trichomonose) un enrobage gastro-résistant permet une libération du ronidazole retardée et ciblée sur le colon. Cette formulation permet d’atteindre le parasite sans passage systémique de la molécule, ce qui a également l’avantage de limiter la toxicité du traitement. La forme gastro résistante est donc à privilégier par rapport aux formes galéniques orales non enrobées.
  • Chez le chien : 30 mg/kg une fois par jour pendant 7 jours en traitement de seconde intention des giardioses. Pour lutter efficacement contre les Giardias, notamment lors de collectivité, il est important d’associer de façon répétée des mesures de nettoyage et de désinfection du milieu, ainsi que des shampoings hebdomadaires à la chlorhexidine, au traitement médical. Attention, la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique. En cas d’apparition de signes neurologiques, arrêter immédiatement le traitement.
  • Chez les oiseaux : 10 mg/kg toutes les 24 heures par voie orale (soit 1,4 g/litre d’eau de boisson) pendant 3 jours
Classe pharmacologique : Forme galénique :

Général

Indications

Le ronidazole est utilisé :

  • Chez le chien : traitement de seconde intention des giardioses,
  • Chez le chat : traitement des infestations à Trichomonas fœtus et des giardioses,
  • Chez le pigeon : traitement des infestations à Trichomonas gallinae et columbae.
Classe pharmacologique

Antiparasitaire.

Liste

I

Spécialités existantes

Trichorex® poudre 75 mg (spécialité vétérinaire)

Approvisionnement

Matière première.

PCP

Pharmacopée européenne: NON

Contre-indications


Le ronidazole doit être utilisé avec précaution en cas de traitement par cimétidine, ketoconazole, fluoro-uracile, lithium, oxytétracycline, phénobarbital, rifampicine, phénytoïne, warfarine.

Le ronidazole ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité au produit et/ou aux nitro-imidazolés.
Ne pas administrer aux animaux destinés à la consommation.

Précautions d'emploi


Tout contact direct avec la peau doit être évité. Porter des vêtements de protection (gants et autres protections) pendant la manipulation du produit. Lors d’aspersion accidentelle, la peau et les yeux doivent être lavés immédiatement et abondamment à l’eau. Se laver les mains après le traitement et avant tout repas.
Il est recommandé aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes hypersensibles aux nitro-imidazolés, de ne pas être en contact avec le ronidazole.

Chez le chien et le chat, le ronidazole doit être préférentiellement administré avec de la nourriture pour réduire les effets indésirables gastro-intestinaux.

Ce médicament, par prudence, ne devrait pas être administré aux chatons de moins de 3 mois, aux femelles gestantes ou allaitantes.

Effets indésirables


Le ronidazole est susceptible d’entraîner des effets indésirables tels que :

  • Neurotoxicité : toxicité réversible (similaire à celle induite par le métronidazole) qui apparaît en 3 à 10 jours et disparaît 1 à 4 semaines après l’arrêt du traitement. Les symptômes peuvent être tremblements, léthargie, anorexie, nystagmus, convulsions, agitation, hyperesthésie, faiblesse des membres postérieurs,
  • Troubles gastro-intestinaux type anorexie, vomissements,
  • Augmentation du risque de tumeurs mammaires bénignes,
  • Augmentation du risque de tumeurs pulmonaires bénignes et / ou malignes,
  • Reprotoxicité : diminution du nombre de petits par portées, malformations des bébés.

Mécanisme d'action


Le ronidazole est un composé dérivé du 5-nitroimidazole.

Le ronidazole possède une activité antiprotozoaire (amibes et Trichomonas notamment) et antibactérienne. Le ronidazole agit par l’intermédiaire de composés après réduction de son groupement nitré dans des condtions d’anaérobiose. L’action du ronidazole s’exerce par destruction des brins d’ADN et par inhibition du système enzymatique de réparation, l’ADNase 1.

Il exerce une activité contre la plupart des germes Gram – et contre plusieurs germes Gram anaérobies. Il est de plus, très actif contre Treponema hyodysenteria et contre la plupart des protozoaires tels que Trichomonas fœtus, Giardia lamblia et Histomonas meleagridis.

Forme galénique

La préparation est réalisable sous forme de gélules aromatisées qui peuvent être ouvertes et dont le contenu peut être dispersé dans l’alimentation ou un peu de liquide pour faciliter leur administration.

Prix

Les prix présentés sont uniquement à titre indicatif et tiennent compte des dosages les plus fréquemment prescrits en préparation magistrale. Ce sont des prix de vente publics TTC moyens chez les vétérinaires et les pharmaciens et ils sont susceptibles de varier en fonction du coût des matières premières, des articles de conditionnement ainsi que du coût de la main d’œuvre.

30 gélules gastro résistantes aromatisées de Ronidazole à 90 mg : entre 27€ et 33€
30 gélules gastro résistantes aromatisées de Ronidazole à 150 mg : entre 29€ et 35€
30 gélules gastro résistantes aromatisées de Ronidazole à 210 mg : entre 30€ et 36€

Notice

Vous trouverez sur le lien suivant une notice directement téléchargeable et imprimable à destination de vos patients.

Notice

Références

Références bibliographiques

1) Plumb Donald C. 2017. Plumb’s® veterinary drug handbook. 9th edition. Wiley Blackwell. p 1050-1.

2) Papich Mark G. 2016. Saunders Handbook of veterinary drugs, small and large animal. 4th edition. Elsevier. p 716-8.

3) Kassab Thomas. 2016. Dictionnaire des médicaments vétérinaires. 20è édition.Les éditions du Point Vétérinaire. Monographie de Trichorex® p.

4) Site internet de l’ANSES. Résumé des caractéristiques du produit Trichorex®. Consultation en ligne le 12 décembre 2019.

5) Profizi claire. Thèse. Contribution à l’étude de la trichomonose chez le chat de race en France. Université Claude Bernard – Vetagro Sup Lyon. 5 juillet 2013.

6) GOOKIN JL, STAUFFER SH, COCCARO MR, POORE MF, LEVY MG, PAPICHMG (2007a) Efficacy of tinidazole for treatment of cats experimentally infected withTritrichomonas foetus. Am J Vet Res, 68(10), 1085-1088

7) PAPICH M.G., LEVINE D.N., GOOKIN J.L.et al.(2013) Ronidazole pharma-cokinetics incats following delivery of a delayed-release guar gum formulation. J.Vet. Pharmac.Ther.36,399–407

8) GRELLET A., MAKHLOUF S.E., DESQUILBET L., etal.(2015) Efficacy of guar gum-based ronidazole capsules as a treatment for Tritrichomonas foetusinfection in cats. J.Feline Med.Surg.19, 177-18433.

9) A. Grellet, B. Polack. Infection à Trichomonas fœtus chez le chat, une cause de diarrhée récidivante. PratiqueVet 2010 n°45, pages 372-376.

10) Cindy Bignolo. Thèse École Nationale Vétérinaire d’Alfort 2018. Étude expérimentale de la pertinence d’un gel colique thermoreversible de ronidazole comme nouvelle formulation pour le traitement de la trichomonose féline.