MIRTAZAPINE

Norset®

marie-laurence 12 janvier 2021

Posologie
  • Chez le chat:
    – PO : 1,88 à 3,75mg/jour pour les chats souffrant d’une maladie rénale, administrer une prise toutes les 48h.
    Transdermique : 2 mg ou 3,75 mg administré dans le pavillon auriculaire, une prise tous les jours à tous les 3 jours.
  • Chez le chien: 0,6 mg/kg/j par voie orale sans dépasser 30 mg / jour.

 

 

Classe pharmacologique : Formes galéniques : ,

Général

Indications

La mirtazapine est utilisée chez le chat et chez le chien comme orexigène. Elle est indiquée pour stimuler l’appétit chez les animaux souffrant d’insuffisance rénale chronique,  gingivostomatite, lipidose hépatique, pancréatite, cancer, MICI, hyperthyroidie, etc.

Elle est aussi administrée pour ses propriétés anti-nauséeuses en parallèle de certaines chimiothérapies.

Classe pharmacologique

Antidépresseur

Liste

I

Spécialités existantes

NORSET® 15mg, comprimé pelliculé (spécialité humaine)

Générique disponible

MIRATAZ® (spécialité vétérinaire)

Approvisionnement

Matière première non disponible.

PCP

Pharmacopée européenne: OUI

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à la mirtazapine.

La mirtazapine pouvant provoquer de l’hypotension orthostatique chez l’homme, il convient de l’utiliser avec précaution chez les animaux souffrant de maladie cardiaque.

En raison de sa faible activité anticholinergique, utiliser avec précautions chez les animaux souffrant de rétention urinaire, hypertrophie prostatique, glaucome à angle fermé ou pression intraoculaire augmentée, obstruction gastro intestinale ou iléus.

Utiliser avec précaution chez les animaux diabétiques, car comme tout antidépresseur, la mirtazapine peut avoir des effets indirects sur le système endocrine.

A éviter sur les animaux épileptiques car la mirtazapine abaisse le seuil épileptogène.

Il n’y a pas eu d’étude d’innocuité sur les animaux de moins de 2 kg, de moins de 6 mois, chez les femelles gestantes ou allaitantes.

Interactions

Ne pas utiliser chez les animaux traités par des inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) dans les 14 jours précédant le traitement par la mirtazapine, des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (SSRI), de la cimétidine, de la clonidine, de la cyproheptadine, du diazépam, de l’érythromycine, du kétoconazole, du tramadol ou de la warfarine.

Précautions d'emploi

Dans le cas d’une maladie rénale ou hépatique,  les paramètres biochimiques hépatiques et rénaux doivent être surveillés régulièrement pendant le traitement.

Chez l’animal atteint de diabète sucré, la glycémie doit être surveillée régulièrement.

Des symptômes de sevrage peuvent être observés à l’arrêt brutal du traitement. 

Avec la forme galénique transdermique en stylo, comme avec toute utilisation d’un topique, il y a un risque d’exposition du propriétaire à la molécule. Par mesure de précaution, il faut donc éviter de caresser le chat dans les 2 heures qui suivent l’application de la pommade transdermique, appliquer la pommade avec des gants et se laver les mains après.

Effets indésirables

La mirtazapine peut entraîner des effets secondaires comportementaux (vocalisations, hyperactivité, agitation), tremblements, léthargie, vomissement, hypersalivation,  tachycardie,  ataxie. Le risque de développer  un syndrome sérotoninergique est faible.  

Le traitement topique peut entraîner de l’érythème, une irritation ou une desquamation du pavillon auriculaire.

Mécanisme d'action

La mirtazapine est un antidépresseur antagoniste α 2 présynaptique d’action centrale, qui augmente la neurotransmission noradrénergique et sérotoninergique centrale. Les mécanismes de son action orexigène impliquent un antagonisme du récepteur 5HT2C qui est connu pour avoir une action inhibitrice sur l’appétit. La mirtazapine a également une action antagoniste sur le récepteur H1 qui joue lui aussi un rôle dans la régulation de l’appétit. Enfin, son action sur le récepteur 5HT3, qui est très important dans la physiologie du vomissement, est également responsable de ses propriétés anti-émétiques, anti-nauséeuse et orexigène.

Forme galénique

La préparation est réalisable sous forme de gélules aromatisées qui peuvent être ouvertes et dont le contenu peut être dispersé dans l’alimentation ou un peu de liquide pour faciliter leur administration.

La préparation est également réalisable sous forme de stylo transdermique, disponible aux 2 dosages au choix de 2 mg ou 3, 75 mg par dose, il délivre 65 doses de 0.1ml.

Prix

Les prix présentés sont uniquement à titre indicatif et tiennent compte des dosages les plus fréquemment prescrits en préparation magistrale. Ce sont des prix de vente publics TTC moyens chez les vétérinaires et les pharmaciens et ils sont susceptibles de varier en fonction du coût des matières premières, des articles de conditionnement ainsi que du coût de la main d’œuvre.

30 gélules aromatisées de mirtazapine 3mg : entre 22€ et 27€
30 gélules aromatisées de mirtazapine 6mg : entre 23€ et 28€

Le stylo transdermique auriculaire de mirtazapine :
– 2mg par pression : entre 22€ et 27€
– 3.75mg par pression : entre 23€ et 28€

Notice

Références

Références bibliographiques

1) Plumb Donald C. 2017. Plumb’s® veterinary drug handbook. 9th edition. Wiley Blackwell. p 92-6.

2) Papich Mark G. 2016. Saunders Handbook of veterinary drugs, small and large animal. 4th edition. Elsevier. p 53-6.

3) POOLE M, QUIMBY J, HU T, LABELLE D, BUHLES W (2018). A double-blind, placebo-controlled, randomized study to evaluate the weight gain drug, mirtazapine transdermal ointment, in cats with unintended weight loss. Journal of veterinary pharmacology and therapeutics 42,179-188.

4) WILLIAMS, V., QUIMBY, J. M., POOLE, M., & LEE, J. (2017). Assessment of exposure to topical drug residues from petting following repeated application of a novel mirtazapine transdermal ointment in cats. American Association of Feline Practitioners, Oct 19–22 (Denver, CO).

5) Julien Trnka. Thèse Ecole nationale vétérinaire de Toulouse 2012. Intérêt de la gabapentine et de la mirtazapine dans la reprise de l’alimentation en période post-opératoire chez le chat sain.

6) Marie-Laurence Ferret. Intérêts de l’utilisation de la mirtazapine en pommade transdermique. Vetofocus 15/04/2020.