METRONIDAZOLE

Metrobactin®

valerie 25 janvier 2021

Posologie
  • Chez les chiens:
    – giardiose: 50 mg/kg/j réparti en une ou deux fois par jour, pendant 5 jours,
    – maladie inflammatoire des intestins, gastroentérite à clostridium, infection à germes anaérobies: 10 à 15 mg/kg deux à trois fois par jour.
  • Chez les chats:
    – giardiose: 25mg/kg deux fois par jour pendant 5 jours,
    – Helicobacter Pylori, maladie inflammatoire des intestins, infection à germes anaérobies: 10 à 25 mg/kg deux fois par jour,
    – gastroenterite à clostridium: 62,5 mg par chat toutes les 12 heures pendant 5 jours.
  • Chez les furets :
    – Bactéries : 20 mg/kg toutes les 12 heures
    – Protozoaires : 15 à 20 mg/kg toutes les 12 heures pendant 14 jours
  • Chez les lapins de compagnie et rongeurs :
    Bactéries : 20 mg/kg toutes les 12 heures
  • Chez les rats et souris :
    Bactéries : 20 mg/kg toutes les 12 heures
  • Chez les  pigeons :
    Trichomonose, giardiose : 50 mg/kg/j
  • Chez les autres oiseaux :
    – Bactéries : 20 mg/kg toutes les 12 heures par voie orale
    Toxicité rapportée chez de nombreuses espèces de passereaux. Interdit chez les volailles dont les œufs ou la chair est consommée.
    – Protozoaires : 10 à 30 mg/kg toutes les 12 heures par voie orale pendant 10 jours
  • Chez les reptiles :
    Protozoaires : en cas de prévention 50 mg/kg deux fois par jour par voie orale à 10 – 14 jours d’écart; En cas de traitement : 50 mg/kg toutes les 24 heures par voie orale pendant 5 jours
  • Chez les tortues :
    Protozoaires : 25 mg/kg toutes les 24 heures par voie orale pendant 5 jours
  • Chez le cheval : 10 à 15 mg/kg toutes les 8 à 12 heures.
Classe pharmacologique : Forme galénique :

Général

Indications

Chez les chiens et les chats :

  • Traitement des infections gastro-intestinales dues à Giardia spp. et Clostridia spp. (c’est-à-dire C. perfringens ou C. difficile).
  • Traitement des infections de l’appareil urogénital, de la cavité buccale, de la gorge et de la peau dues aux bactéries anaérobies strictes (par exemple, Clostridia spp.) sensibles au métronidazole.
Classe pharmacologique

Antibiotique

Liste

I

Spécialités existantes

Metrobactin 250 mg (spécialité vétérinaire)

Eradia 125 mg/ml (spécialité vétérinaire)

Approvisionnement

Matière première disponible

PCP

Pharmacopée européenne: OUI monographies 01/2008, 0675 et 01/2013, 0934.

Contre-indications

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas de de troubles hépatiques.

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.

Les études chez les animaux de laboratoire ont donné des résultats contradictoires concernant les effets tératogènes/embryotoxiques du métronidazole. Par conséquent, l’utilisation de ce produit n’est pas recommandée durant la gestation. Le métronidazole est excrété dans le lait et son utilisation durant la lactation n’est donc pas recommandée.

Interaction

Le métronidazole peut avoir un effet inhibiteur sur la dégradation de certains autres médicaments dans le foie, tels que la phénytoïne, la ciclosporine et la warfarine.

La cimétidine peut réduire le métabolisme hépatique du métronidazole, aboutissant à une augmentation des concentrations sériques du métronidazole.

Le phénobarbital peut augmenter le métabolisme hépatique du métronidazole, aboutissant à une réduction des concentrations sériques du métronidazole.

Précautions d'emploi

Précautions particulières d’emploi chez l’animal

En raison de la probable variabilité (temporelle et géographique) de la survenue de résistances bactériennes au métronidazole, un échantillonnage bactériologique et un test de sensibilité sont recommandés.

Dans la mesure du possible, le produit devra être utilisé uniquement sur la base d’un test de sensibilité.

Les politiques officielles, nationales et régionales, en matière d’utilisation des antibiotiques doivent être prises en compte lorsque le médicament vétérinaire est utilisé.

En particulier à la suite d’un traitement prolongé par le métronidazole, des signes neurologiques peuvent apparaître.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Le métronidazole présente des propriétés mutagènes et génotoxiques confirmées chez les animaux de laboratoire ainsi que chez l’être humain. Le métronidazole est un cancérogène confirmé chez les animaux de laboratoire et pourrait avoir des effets cancérigènes chez l’être humain. Toutefois, les données concernant la cancérogénicité du métronidazole chez l’être humain sont insuffisantes. Des gants imperméables doivent être portés pendant l’administration du produit afin d’éviter tout contact avec la peau.

Effets indésirables

Effets indésirables

Les effets indésirables suivants peuvent survenir après administration de métronidazole : vomissements, hépatotoxicité, neutropénie, signes neurologiques, léthargie, faiblesse, hématurie, anorexie, diarrhée et neutropénie.

Surdosage

Le risque de survenue d’effets indésirables est plus important en cas de traitement à des doses et sur des durées supérieures à celles recommandées. Si des signes neurologiques (nystagmus, ataxie, mydriase, tremblements, désorientation…) apparaissent, le traitement doit être interrompu et une prise en charge symptomatique doit être instaurée. La toxicité survient en général à des doses supérieures à 60 mg/kg/ jour.

Mécanisme d'action

Une fois que le métronidazole a pénétré la bactérie, la molécule est réduite par la bactérie (anaérobie) sensible. Les métabolites ainsi créés exercent un effet toxique sur la bactérie en se liant à l’ADN bactérien. En général, le métronidazole a une action bactéricide sur les bactéries sensibles à des concentrations égales ou légèrement supérieures à la concentration minimale inhibitrice (CMI).

D’un point de vue clinique, le métronidazole n’a pas d’effet significatif sur les bactéries anaérobies facultatives, aérobies strictes et microaérophiles.

Forme galénique

La préparation est réalisable sous forme de gélules aromatisées qui peuvent être ouvertes et dont le contenu peut être dispersé dans l’alimentation ou un peu de liquide pour faciliter leur administration.

Prix

Les prix présentés sont uniquement à titre indicatif et tiennent compte des dosages les plus fréquemment prescrits en préparation magistrale. Ce sont des prix de vente publics TTC moyens chez les vétérinaires et les pharmaciens et ils sont susceptibles de varier en fonction du coût des matières premières, des articles de conditionnement ainsi que du coût de la main d’œuvre.

10 gélules aromatisées à 100mg: Entre 21€ et 27€
20 gélules aromatisées à 100mg: Entre 22€ et 28€
30 gélules aromatisées à 100mg: Entre 23€ et 29€

10 gélules aromatisées à 400mg: Entre 23€ et 29€
20 gélules aromatisées à 400mg: Entre 26€ et 32€
30 gélules aromatisées à 400mg: Entre 29€ et 35€

30ml de suspension buvable 80mg/ml aromatisée entre 34€ et 40€
60ml de suspension buvable 80mg/ml aromatisée entre 42€ et 48€
90ml de suspension buvable 80mg/ml aromatisée entre 50€ et 60€
120ml de suspension buvable 80mg/ml aromatisée entre 59€ et 69€

Notice


Références

Références bibliographiques

1) RCP Metrobactin 250 mg.

2) Guide Thérapeutique Vétérinaire, animaux de compagnie, Editions du Point Vétérinaire, 2013

3) Plumb Donald C. 2017. Plumb’s® veterinary drug handbook. 9th edition. Wiley Blackwell. p 1191-2.

4) Papich Mark G. 2016. Saunders Handbook of veterinary drugs, small and large animal. 4th edition. Elsevier. p 829-30.