MELATONINE

Mélovine®

valerie 18 janvier 2021

Posologie

La mélatonine peut être utilisée :

  • Chez les ovins et les caprins : 18 mg / implant.
  • Chez le chien :

Alopécie : 3 – 12 mg/prise, deux à trois fois par jour ou 1 mg/kg/j en deux à trois prises par voie orale ; 8 – 18 mg / implant une à deux fois par an ;
Troubles du sommeil : 0,1 mg/kg, une à trois fois par jour ou 1 – 9 mg en une prise 30 min avant le coucher par voie orale.

  • Chez le chat : 1,5 – 6 mg en une prise avant le coucher par voie orale pour les troubles du sommeil. Implant de 18 mg en sous-cutané tous les 2 à 4 mois pour inhiber le cycle sexuel de la femelle.
  • Chez le furet : 0.5 – 1 mg/j par voie orale ou 2,7 – 5,4 mg / implant tous les 2 – 3 mois.
  • Chez le cheval : dans le headshaking : 12 – 15 mg/j à 17h. 12 mg/jument de 250 kg 4h avant les nuits courtes pour mimer les nuits longues et décaler l’ovulation.

Général

Indications

La mélatonine est utilisée :

  • Chez les caprins et les ovins : dans le déclenchement de l’activité sexuelle en avance de saison,
  • Chez le cheval : syndrome de secousse de la tête (headshaking), régulation de la période d’ovulation (retard avec mélatonine seule, avance si suivi d’une photostimulation).
  • Chez le chien : dans le traitement des troubles du sommeil, de l’alopécie, des phobies, de l’anxiété de séparation,
  • Chez le chat : dans le traitement des troubles du sommeil et dans l’inhibition du cycle sexuel chez la femelle,
  • Chez le furet :
  • – dans le traitement des symptômes liés à une néoplasie surrénalienne comme l’alopécie et l’agressivité (régression des signes cliniques pendant 8 mois puis inefficacité).
  •  – dans la régulation des cycles sexuels.
Classe pharmacologique

Psycholeptique, agonistes des récepteurs de la mélatonine

Liste

II

Spécialités existantes

MELOVINE® Implant 18mg (spécialités vétérinaire)
CIRCADIN® LP 2mg cp (spécialité humaine)

Approvisionnement

Matière première disponible.

PCP

Pharmacopée Européenne: NON

Contre-indications

Contre-indications

La mélatonine est contre indiquée chez les animaux sexuellement immatures, les femelles gestantes ou allaitantes.

Interaction

La mélatonine doit être utilisée avec prudence avec les benzodiazépines, la succinylcholine et la warfarine.

Précautions d'emploi


Les personnes présentant une hypersensibilité connue à la mélatonine, les femmes enceintes et allaitantes devraient éviter tout contact avec le médicament vétérinaire.

Des précautions doivent être prises en cas d’insuffisance hépatique et/ou rénale, d’antécédents de dépression, de maladies cérébrovasculaires ou neurologiques.

Effets indésirables


La mélatonine est généralement bien tolérée.
Cependant, chez le chien, elle peut entraîner une somnolence, une perturbation de la sécrétion des hormones sexuelles et de la fertilité.

Chez les chattes, 33% de celles qui reçoivent l’implant pendant l’intercours et 78% de celles en anœstrus déclenchent un nouvel œstrus dans les jours qui suivent la pause de l’implant.

Chez les chattes, le poil peut devenir plus fourni, semblable au poil d’hiver.

Mécanisme d'action


La mélatonine est une hormone synthétisée par la glande pinéale, principalement la nuit, par conversion du L-tryptophane en sérotonine puis en mélatonine. Chez de nombreuses espèces vertébrées, elle est impliquée dans la régulation d’importants processus physiologiques et comportementaux, parmi lesquels la reproduction.
Elle semble être liée au contrôle neuroendocrinien de la croissance folliculaire. Le mécanisme exact d’action n’est pas encore connu. Elle agirait soit par action directe sur le follicule pileux soit de façon indirecte par l’intermédiaire du système nerveux central pour faire varier la sécrétion de MSH (melanocyte stimulating hormone) ou de prolactine, ou des deux.
La mélatonine a été utilisée dans le traitement de certaines alopécies telles que l’alopécie cyclique des flancs, la « canine pattern baldness » et l’alopécie X des chiens nordiques.

Forme galénique

La préparation est réalisable sous forme de gélules aromatisées qui peuvent être ouvertes et dont le contenu peut être dispersé dans l’alimentation ou un peu de liquide pour faciliter leur administration.

La préparation est réalisable sous forme de suspension buvable aromatisée.

Prix

Les prix présentés sont uniquement à titre indicatif et tiennent compte des dosages les plus fréquemment prescrits en préparation magistrale. Ce sont des prix de vente publics TTC moyens chez les vétérinaires et les pharmaciens et ils sont susceptibles de varier en fonction du coût des matières premières, des articles de conditionnement ainsi que du coût de la main d’œuvre.

30 gélules de 3mg: Entre 20€ et 25€.

Notice


Vous trouverez sur le lien suivant une notice directement téléchargeable et imprimable à destination de vos patients.
Notice

Références

Références bibliographiques

1) Plumb Donald C. 2017. Plumb’s® veterinary drug handbook. 9th edition. Wiley Blackwell. p 744-6.

2) Kassab Thomas. 2016. Dictionnaire des médicaments vétérinaires. 20è édition.Les éditions du Point Vétérinaire. Monographie de Melovine® p 1250-1.

3) Sawsan Helal. 2011. Alopécie X chez le chien : état actuel des connaissances. Vétagro sup, thèse n°29. p 47.

4) Anne Gogny, Samuel Buff et Emilie Rosset. Prévenir l’œstrus chez la chatte avec les implants de desloréline ou de mélatonine. Le point vétérinaire n° 339 d’octobre 2013.

5) Charlotte Le Nai. Thèse Ecole nationale vétérinaire d’Alfort 2016. Régulation de la reproduction de certains grands mammifères dans les zoos et les parcs animaliers.

6) D Guillaume, E Palmer. Lumière, mélatonine et reproduction chez la jument. Annales de zootechnie,
INRA/EDP Sciences, 1992

7) D Guillaume. INRA productions animales 1996. Action de la photopériode sur la reproduction des équidés.

8) Aurélie Morin. Thèse Ecole nationale vétérinaire d’Alfort 2010. La maitrise de la reproduction chez le furet et ses impacts sur les maladies surrénaliennes.