FLUDROCORTISONE

Flucortac®

leonie 1 octobre 2020

Posologie

La fludrocortisone est utilisée :

  • Chez le chat : 0.02-0.1mg/kg/j en une à deux prises.
  • Chez le chien : Dose initiale: 0,02 mg/kg en 2 prises puis augmentation par paliers de 0,05 à 0,1 mg/j jusqu’à stabilisation du ionogramme, ce qui peut prendre plusieurs mois. La dose définitive se situe généralement entre 0,02 et 0,03 mg/kg/j.
  • Chez le furet : 0.05-0.1mg/kg/j en une à deux prises.
Classe pharmacologique : Forme galénique :

Général

Indications

La fludrocortisone est utilisée chez le chien et le chat dans l’hypoadrénocorticisme, l’hyperkaliémie.

Chez le chat, elle est également utilisée dans l’hyperaldostéronisme.

Chez le furet, la fludrocortisone est utilisée dans le traitement de l’hypoadrénocorticisme.

Classe pharmacologique

Hormone minéralocorticoïde

Liste

I

Spécialités existantes

Flucortac® (médecine humaine) 50µg cp

Approvisionnement

Matière première disponible.

PCP

Pharmacopée Européenne: OUI

Contre-indications

Contre-indications

Ne pas utiliser chez les animaux en cas d’hypersensibilité.
Les animaux traités pour hypoadrénocorticisme doivent être étroitement surveillés, notamment en cas de stress ou autres maladies et recevoir éventuellement l’ajout d’un glucocorticoïde ou avoir un ajustement de leur dose de fludrocortisone.

Interaction

La fludrocortisone doit être utilisée avec prudence avec l’amphotéricine B, l’aspirine, l’insuline, le phénobarbital, les vaccins.

Précautions d'emploi


Peut être administré avec ou sans nourriture.
En cas de vomissements, privilégier l’administration avec l’alimentation. Si les vomissements persistent, contactez votre vétérinaire pour modifier le traitement. Les vomissements et les diarrhées diminuent la biodisponibilité de la fludrocortisone et donc son efficacité.

Effets indésirables


L’administration de fludrocortisone peut entraîner : polyurie, polydipsie, hypertension, œdème, hypokaliémie.

Par voie orale, aux doses thérapeutiques, la fludrocortisone est à l’origine d’une rétention sodée et d’une augmentation de l’excrétion urinaire du potassium et des ions hydrogène ; elle entraîne une élévation de la pression sanguine et une prise de poids.

Aux doses suprathérapeutiques, la fludrocortisone inhibe les sécrétions des glandes corticosurrénales, l’excrétion hypophysaire de corticotrophine et l’activité du thymus. Elle entraîne une accumulation de glycogène hépatique et elle négative le bilan azoté.

Surdosage
En cas de surdosage massif, un traitement symptomatique doit être institué, notamment pour corriger les désordres hydroélectrolytiques: administration d’eau et de potassium, restriction sodée; une surveillance de l’ionogramme plasmatique et de la tension artérielle pendant au moins 48 heures est recommandée.

Mécanisme d'action


Sa fixation aux protéines plasmatiques est de l’ordre de 75%. Plusieurs protéines de liaison sont impliquées : la transcortine qui a une forte affinité et une faible capacité et l’albumine qui présente une faible affinité mais une forte capacité de fixation. À faibles doses, la liaison avec la transcortine est donc majoritaire. Lorsque les doses augmentent, la transcortine reste sollicitée mais l’albumine prend le relai et la forme libre active augmente. La fludrocortisone diffuse ainsi dans tous les tissus de l’organisme et passe dans le lait. Le mécanisme d’action cellulaire de la fludrocortisone est le même que celui des minéralocorticoïdes.
Le métabolisme de la fludrocortisone est principalement hépatique donnant un métabolite inactif qui ne présente plus d’activité corticoïde, mais a une faible activité androgénique et des propriétés pyrogènes.
L’élimination se fait essentiellement par voie urinaire sous forme de métabolites conjugués.

La fludrocortisone possède une activité minéralocorticoïde importante et une activité glucocorticoïde non négligeable, supérieure à celle du cortisol. Cependant les effets glucocorticoïdes de la fludrocortisone ne sont parfois pas suffisants aux doses thérapeutiques pour qu’elle soit administrée seule dans l’insuffisance corticosurrénale et un glucocorticoïde doit alors lui être associé dans la moitié des cas.

Forme galénique

La préparation est réalisable sous forme de gélules aromatisées qui peuvent être ouvertes et dont le contenu peut être dispersé dans l’alimentation ou un peu de liquide pour faciliter leur administration.

Prix

Les prix présentés sont uniquement à titre indicatif et tiennent compte des dosages les plus fréquemment prescrits en préparation magistrale. Ce sont des prix de vente publics TTC moyens chez les vétérinaires et les pharmaciens et ils sont susceptibles de varier en fonction du coût des matières premières, des articles de conditionnement ainsi que du coût de la main d’œuvre.

60 gélules à 50μg: Entre 25€ et 30€

Notice


Vous trouverez sur le lien suivant une notice directement téléchargeable et imprimable à destination de vos patients.
Notice

Références

Références bibliographiques

1) Plumb Donald C. 2017. Plumb’s® veterinary drug handbook. 9th edition. Wiley Blackwell. p 500-2.

2) Papich Mark G. 2016. Saunders Handbook of veterinary drugs, small and large animal. 4th edition. Elsevier. p 332-3.

3) Yassine Hakim Ben Abdennebi. Thèse 2016 École nationale vétérinaire d’Alfort. Maladie d’Addison canine: comparaison de l’efficacité de l’acétate de fludrocortisone et de l’acétate de désoxycorticostérone dans la gestion de la crise aiguë initiale. Etude rétrospective sur 35 cas.