FAMOTIDINE

Pepdine®

valerie 1 février 2021

Posologie

  • Chez le chien et le chat : 0,3 à 2 mg/kg une à trois fois par jour,
  • Chez les furets : 0,25 à 0,5 mg/kg une fois par jour,
  • Chez les chevaux : 1,88 mg/kg 3 fois par jour ou 2,8 mg/kg 2 fois par jour.
Classes pharmacologiques : , Forme galénique :

Général

Indications
  • gastrites urémiques,
  • ulcères gastriques et duodénaux,
  • œsophagites par reflux gastro-œsophagien,
  • gastrites érosives,
  • phénomènes hypersécrétoires tels que les gastrinomes ou les mastocytomes systémiques.
Classe pharmacologique

Anti-acide, antagoniste des récepteurs H2 de l’histamine.

Liste

II

Spécialités existantes

FAMOTIDINE G GAM® 40 mg (spécialité humaine)
FAMOTIDINE MYLAN® 20 mg (spécialité humaine)
PEPDINE® 10 mg, 20 mg, 40 mg (spécialité humaine)

Approvisionnement

Matière première disponible.

PCP

Pharmacopée européenne: OUI

Contre-indications

Contre-indications

La possibilité d’une tumeur maligne de l’estomac doit être exclue avant le début du traitement d’un ulcère gastrique par la famotidine. La réponse symptomatique d’une tumeur gastrique à la famotidine n’exclut pas la possibilité de malignité de la lésion. Les comprimés de famotidine ne doivent pas être administrés pour le traitement de troubles gastro-intestinaux mineurs. La présence de H. pylori doit être recherchée chez les patients présentant un ulcère duodénal ou un ulcère gastrique non malin. Si cette bactérie est détectée, un traitement destiné à l’éradiquer doit être administré chaque fois que possible.

La famotidine étant principalement excrétée par voie rénale, il est recommandé de l’administrer avec prudence aux insuffisants rénaux. Une réduction de la dose quotidienne doit être envisagée si la clairance de la créatinine diminue.

Des réactions croisées ont été observées entre les différents antagonistes des récepteurs H2. La prudence s’impose donc lors de la mise en route d’un traitement par la famotidine chez des patients ayant des antécédents de manifestations sévères d’hypersensibilité avec d’autres molécules de cette classe.

A utiliser avec précaution chez les patients cardiaques , en raison des propriétés arythmogène de la molécule.

Interactions

Un éventuel effet sur l’action de médicaments dont l’absorption dépend du volume du liquide gastrique doit être envisagé en cas d’administration concomitante de famotidine. L’absorption du kétoconazole et de l’itraconazole pourrait être réduite. Le kétoconazole doit être administré deux heures avant la famotidine.
Le probénécide inhibe la sécrétion tubulaire rénale de la famotidine et augmente de 50 % la concentration plasmatique de celle-ci. L’administration concomitante de probénécide et de famotidine doit donc être évitée.
L’absorption et les concentrations plasmatiques de la famotidine peuvent diminuer en cas d’administration concomitante d’un anti-acide. La famotidine doit donc être administrée 1-2 heures avant un anti-acide.
L’administration concomitante de sucralfate inhibe l’absorption de la famotidine. De ce fait, le sucralfate ne doit pas être administré moins de deux heures après la famotidine.
L’utilisation concomitante de la famotidine avec du cisapride ou de la fluoxétine augmente le risque d’arythmie.
L’administration avec la cyclosporine risque de diminuer l’absorption de celle-ci.

Précautions d'emploi

Précautions chez les animaux

Les études menées chez l’animal n’ont indiqué aucun effet nocif direct ou indirect sur la grossesse, le développement embryonnaire et fœtal et le développement post-natal.
La famotidine est excrétée dans le lait maternel. Il n’est donc pas conseillé de l’administrer aux femelles allaitantes car la famotidine pourrait affecter la sécrétion acide gastrique du nouveau-né.

Précautions chez la personne administrant le traitement

En cas d’ingestion accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin.
En cas de contact accidentel avec les yeux, les rincer minutieusement à l’eau claire.
Lavez-vous les mains après utilisation.

Effets indésirables

Effets indésirables

La famotidine peut très occasionnellement provoquer des effets indésirables :

  • Perte d’appétit.
  • Vomissement.
  • Diarrhée.
  • Muqueuses et peau sèches.
  • Hypotension.
  • Bradycardie.
Surdosage

Aucun cas de surdosage accidentel n’a été rapporté à ce jour.

La dose minimale létale chez le chien est de 2g/kg par voie orale.

Mécanisme d'action

C’est un antagoniste compétitif réversible de l’histamine, qui, en empêchant la fixation de cette dernière sur les récepteurs H2 des cellules pariétales gastriques, entraîne une réduction de la sécrétion d’acide gastrique tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif (diminution de la teneur en ion hydrogène).

Forme galénique

La préparation est réalisable sous forme de gélules aromatisées qui peuvent être ouvertes et dont le contenu peut être dispersé dans l’alimentation ou un peu de liquide pour faciliter leur administration.

Prix

Les prix présentés sont uniquement à titre indicatif et tiennent compte des dosages les plus fréquemment prescrits en préparation magistrale. Ce sont des prix de vente publics TTC moyens chez les vétérinaires et les pharmaciens et ils sont susceptibles de varier en fonction du coût des matières premières, des articles de conditionnement ainsi que du coût de la main d’œuvre.

Notice


Références

Références bibliographiques

1) Plumb Donald C. 2017. Plumb’s® veterinary drug handbook. 9th edition. Wiley Blackwell.

2) Catherine Folliot. Thèse Ecole nationale vétérinaire d’Alfort. Affections digestives nécessitant l’emploi de médicaments humains chez les carnivores domestiques.