BROMURE DE POTASSIUM

Libromide® Solibrom-Br®

leonie 29 septembre 2020

Posologie
  • Chez le chien :

Un traitement d’attaque peut être instauré pour permettre d’atteindre les doses thérapeutiques efficaces plus rapidement (le temps d’équilibre pour obtenir des concentrations sanguines efficaces peut être de 4 à 5 mois). Des doses de 120 à 600 mg/kg/j peuvent être nécessaires pendant 1 à 5 jours à administrer en deux prises à la dose de 60 mg/kg puis 60 mg/kg de bromure de potassium par jour à administrer en deux prises à la dose de 30 mg/kg.
Les doses du traitement d’entretien en monothérapie sont de 30 à 35 mg/kg/j.

En association au phénobarbital, les doses se situent entre 15 à 30 mg/kg/j en une prise quotidienne ou 10-15 mg/kg 2  prises quotidiennes.

La dose requise peut varier selon les individus et selon la fréquence, la durée et la sévérité des crises.

  • Chez le chat :

30 mg/kg/j en une prise quotidienne.

Classe pharmacologique : Forme galénique :

Général

Indications

Ce médicament est indiqué :

  • Chez le chat : dans le traitement des épilepsies mais est très rarement employé du fait des risques d’atteintes pulmonaires sévères.
  • Chez le chien : dans le traitement des épilepsies réfractaires en première intention en monothérapie ou association au phénobarbital lorsque celui-ci est insuffisant au contrôle des crises épileptiques.
Classe pharmacologique

antiépileptique.

LISTE

I

Spécialités existantes

Libromid® 325mg

Solibrom-Br® 600mg

APPROVISIONNEMENT

matière première disponible.

PCP

Pharmacopée européenne: OUI

Contre-indications

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité au bromure.

Le bromure de potassium doit être utilisé avec précaution chez les chiens âgés, les insuffisants rénaux, les animaux présentant des troubles de la kaliémie et/ou un hypoadrénocorticisme.
Compte tenu des risques encourus (défaillance respiratoire, asthme), l’utilisation du bromure de potassium chez le chat doit être effectuée avec prudence et surveillance renforcée.

Le bromure de potassium traverse la barrière placentaire.

Etant donné que le bromure peut être excrété dans le lait, surveiller les chiots ou chatons allaités pour tout signe de somnolence ou effet sédatif ; si nécessaire, envisager un sevrage précoce, ou une méthode d’allaitement artificiel.

Interaction

Des précautions et une surveillance accrue doivent être instaurées lors de l’administration du bromure de potassium avec des médicaments dépresseurs du système nerveux central, des diurétiques, des solutés injectables contenant du sodium, des médicaments épileptogènes.
Le régime alimentaire doit être surveillé et constant pour éviter toute modification en apport de sel et de chlorure (modification de l’efficacité et de l’élimination du bromure de potassium avec risque de surdosage).

Précautions d'emploi

Il est recommandé de contrôler les concentrations sériques après la période de charge et après deux mois de traitement ou plus tôt si l’état clinique du chien le nécessite. La prise de sang se fera de préférence toujours au même moment de la journée et juste avant l’administration du traitement. La concentration sérique de bromure atteint un niveau moyen d’1 g/L de bromure en fin de période de charge puis d’1,5 g/L après environ deux mois de traitement. La fenêtre thérapeutique varie selon les individus d’1 g/L à 2,8 g/L de bromure.

Lorsque la réponse clinique n’est pas satisfaisante ou si des effets indésirables sont apparus, le vétérinaire peut ajuster la dose en tenant compte des concentrations sériques de bromure mesurées initialement chez le chien. Un contrôle sérique devra être refait 1 à 2 mois après chaque ajustement de dose afin de déterminer individuellement la concentration optimale pour le chien correspondant à une dose bien tolérée et efficace de produit (≥ 50 % de réduction des crises).

Si la fréquence et la sévérité des crises n’ont pas diminué après un à deux mois de traitement, la dose peut, dans un premier temps, être augmentée de 25 à 50 % puis être réajustée à nouveau après un ou deux mois de suivi clinique et sérique. Si des effets indésirables inacceptables apparaissent, la dose peut être réduite de 25 à 30 %. La réponse clinique peut prendre 1 à 2 semaines. Si malgré les ajustements de doses, les effets indésirables ou les crises persistent, le traitement doit être reconsidéré.

Privilégier l’administration au cours d’un repas pour réduire les effets gastro-intestinaux.

Comme tout traitement antiépileptique, l’arrêt ne doit pas être brutal et sans un avis vétérinaire préalable, au risque de favoriser la réapparition des crises.

En raison de la compétition qui existe entre les ions chlorures et les ions bromures dans l’organisme une modification des apports en ions chlorures peut avoir des conséquences:

– une réduction des apports en ions chlorures (mise en place d’un régime hyposodé) peut entraîner une augmentation des concentrations plasmatiques en ions bromures et donc favoriser l’apparition d’effets indésirables.

– une augmentation des apports en ions chlorures (alimentation riche en sel) peut entraîner une diminution des concentrations plasmatiques en ions bromures et donc une baisse de l’efficacité du traitement.

En conséquence, il est recommandé de modifier le moins possible le régime alimentaire du chien dès l’instauration du traitement.

En raison de la demi-vie importante du bromure de potassium, l’oubli d’une prise ne nécessitera pas l’administration des doses oubliées. Le traitement pourra être poursuivi normalement.

La dose administrée à des animaux en insuffisance rénale, doit être diminuée afin de prévenir une intoxication au bromure. La dose sera ajustée individuellement à l’aide d’un suivi régulier des concentrations sériques en bromure. Un bilan rénal préalable à la mise en place d’un traitement au bromure de potassium est recommandé chez tout animal âgé.

Effets indésirables

Les effets indésirables les plus fréquents à la mise en place du traitement sont :

– une polyphagie associée ou non à une prise de poids (très fréquent),

– des signes d’hypoactivité : apathie, troubles de l’équilibre, ataxie, somnolence (très fréquent),

– une polydipsie (très fréquent), accompagnée ou non d’une polyurie,

– des troubles gastro-intestinaux : selles molles ou diarrhées, vomissements (très fréquent),

– une modification du comportement : hyperexcitabilité, agressivité (fréquent),

– des ronflements anormaux (fréquent),

– de la toux (fréquent),

– une baisse d’appétit (fréquent),

– une incontinence urinaire et/ou des mictions nocturnes (fréquent).

Ces effets indésirables peuvent régresser après la phase d’initiation du traitement mais peuvent aussi persister tant que la bromémie ne s’est pas stabilisée. Si des effets intolérables persistent, le vétérinaire peut réajuster la dose de produit après contrôle de la bromémie environ un à deux mois après le début du traitement.

Le traitement des chiens par le bromure de potassium peut entraîner une réduction des concentrations sériques de la T4, sans que ceci n’indique nécessairement une hypothyroïdie. Un traitement de substitution de l’hormone thyroïdienne ne devra être envisagé que si des signes cliniques de la maladie sont constatés.

Mécanisme d'action

Le bromure de potassium est en compétition avec le transport du chlore à travers les membranes des cellules nerveuses et inhibe le transport du sodium, provoquant ainsi l’hyperpolarisation des membranes.
Celle-ci augmente le seuil épileptogène et prévient la propagation des décharges épileptiques.
Le bromure potentialise l’effet du neuromédiateur GABA et provoque une activité synergique du bromure avec d’autres médicaments ayant une activité directe ou indirecte sur ce récepteur, tel que le phénobarbital.

Forme galénique

La préparation est réalisable sous forme de gélules aromatisées qui peuvent être ouvertes et dont le contenu peut être dispersé dans l’alimentation ou un peu de liquide pour faciliter leur administration.

Prix


Les prix présentés sont uniquement à titre indicatif en tenant compte des dosages les plus fréquemment prescrits en préparation magistrale.
Ils sont TTC et calculés en fonction du coût des matières premières, des articles de conditionnement ainsi que du coût de la main d’œuvre et sont susceptibles de varier d’une pharmacie à l’autre.

120 gélules à 500mg: Entre 35€ et 40€

Notice


Vous trouverez sur le lien suivant une notice directement téléchargeable et imprimable à destination de vos patients.
Notice

Références

Références bibliographiques

1) Kassab Thomas. 2016. Dictionnaire des médicaments vétérinaires. 20è édition.Les éditions du Point Vétérinaire. Monographie du Crisax® p 674.

2) Plumb Donald C. 2017. Plumb’s® veterinary drug handbook. 9th edition. Wiley Blackwell. p 134-136.

3) Papich Mark G. 2016. Saunders Handbook of veterinary drugs, small and large animal. 4th edition. Elsevier. p 80-82.

4) Site internet VetCompendium, www.vetcompendium.be, Consultation en ligne de la monographie du Libromide® le 26 mars 2019.

5) RCP du Solibrom-Br 600mg comprimés pour chien.