AMLODIPINE BESILATE

Amodip®

leonie 9 juillet 2020

Posologie

L’amlodipine est utilisé comme traitement antihypertenseur :

  • Chez le chien : 0,1 – 0,5mg/kg/j. Augmentation possible par palier de 0.5mg/kg.
  • Chez le chat : 0,625 – 1,25mg/j. Adaptation selon le poids (< ou > à 4kg). 0,125 – 0,25 mg/kg/jour. Après 14 jours de traitement, la dose peut être doublée ou augmentée jusqu’à 0,5 mg/kg une fois par jour si une réponse clinique adéquate n’a pas été obtenue (ex : pression systolique restant supérieure à 150 mmHg ou une diminution inférieure à 15 % de la valeur initiale avant traitement).
Classe pharmacologique : Formes galéniques : ,

Général

Indications

L’amlodipine est utilisé dans l’hypertension artérielle.

Classe pharmacologique

Inhibiteur calcique

Liste

I

Spécialités existantes

Amodip® (médecine vétérinaire, pour chat) : cp 1.25mg.
Amlodipine CEVA (médecine vétérinaire) : cp à croquer pour chat, 1.25 mg.
Amlor® (médecine humaine) et génériques : gélule 2.5 ; 5 ; 10mg.

Approvisionnement

Matière première disponible.

PCP

Pharmacopée Européenne: OUI monographie 04/2016, 1491.

Contre-indications

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas de choc cardiogénique ou de sténose aortique grave.

Ne pas utiliser en cas d’insuffisance hépatique grave.

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité connue à la substance active ou à l’un des excipients.

L’amlodipine doit être utilisé avec une très grande prudence en cas d’hypotension, de déshydratation, d’insuffisance rénale ou de maladie hépatique.

Interaction

L’utilisation concomitante de l’amlodipine et d’autres agents réduisant la pression sanguine peut entraîner une hypotension. Ces agents incluent : les diurétiques, les bétabloquants, les autres inhibiteurs calciques, les inhibiteurs du système rénine – angiotensine – aldostérone (inhibiteurs de la rénine, antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II, inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA) et antagonistes de l’aldostérone), autres vasodilatateurs et alpha-2 agonistes. L’amlodipine doit aussi être utilisée avec précaution en cas d’association aux inhibiteurs et inducteurs du CYP3A4, à la théophylline et à la phénylpropanolamine.

L’administration concomitante d’amlodipine et de chronotropes et inotropes négatifs (tels que les bétabloquants, les inhibiteurs calciques cardiosélectifs et les antifongiques azolés (ex. itraconazole)) est susceptible de réduire le rythme et la force de contraction du muscle cardiaque. Avant d’associer l’amlodipine avec ces produits, une attention particulière doit être accordée aux chats souffrant d’un trouble fonctionnel ventriculaire.

Précautions d'emploi


Les personnes présentant une hypersensibilité à l’amlodipine doivent manipuler ce médicament avec précautions.

Peut être administré avec ou sans nourriture.

La cause primaire de l’hypertension et/ou les pathologies concomitantes telles que l’hyperthyroïdie, la maladie rénale chronique et le diabète doivent être identifiées et traitées.

Effets indésirables


L’administration d’amlodipine besilate peut entraîner hypotension, bradycardie, inappétence.
Chez le chien, elle peut également entraîner une hypertrophie gingivale et un œdème diffus périphérique.
Chez le chat, l’administration peut être responsable de l’apparition de léthargie, hypokaliémie, hypochlorémie, tachycardie réflexe, vomissements, anorexie, diarrhée, déshydratation modérée et transitoire, hyperplasie gingivale avec hypertrophie des nœuds lymphatiques sous-mandibulaires.

Surdosage.

Une hypotension réversible peut se produire lors de surdosage accidentel. Le traitement est symptomatique. Après une administration de 0,75 mg d’amlodipine/kg et 1,25 mg d’amlodipine /kg une fois par jour pendant 6 mois à des chats jeunes adultes et sains, des signes tels que gingivite hyperplasique, hyperplasie lymphoïde réactive au niveau des nœuds lymphatiques mandibulaires et une augmentation de la vacuolisation des cellules de Leydig avec hyperplasie ont été observés.

A la même dose, une baisse des concentrations plasmatiques de potassium et de chlorure et une augmentation du volume urinaire associée à une baisse de la densité urinaire ont été observées. La survenue de ces effets est peu probable dans des conditions cliniques lors d’un surdosage accidentel de courte durée.

Dans une étude de tolérance de deux semaines, des doses entre 1,75 mg/kg et 2,5 mg/kg ont été administrées à des chats sains (n=4), une mortalité (n=1) et une sévère morbidité (n=1) ont été constatées.

Mécanisme d'action


L’amlodipine est un inhibiteur des canaux calciques voltages dépendants appartenant à la classe des dihydropyridines, qui se lie de façon sélective aux canaux de type L que l’on trouve au niveau des muscles lisses vasculaires, du muscle cardiaque et du tissu nodal. L’amlodipine se fixe surtout sur les canaux calciques de la musculature lisse vasculaire et agit donc préférentiellement en diminuant la résistance vasculaire.
L’effet hypotenseur de l’amlodipine est principalement lié à son effet dilatateur de la paroi des artères et des artérioles, alors qu’elle a peu d’effet sur la circulation veineuse.
La durée et le déclin de l’effet hypotenseur sont dose-dépendants. La liaison de l’amlodipine aux canaux calciques de type L est lente, ce qui permet d’éviter une chute rapide de la pression artérielle susceptible d’induire une tachycardie réflexe par stimulation des barorécepteurs. Suite à l’administration quotidienne d’amlodipine en une prise unique, une hypotension aiguë et une tachycardie réflexe sont peu susceptibles de se produire.

Forme galénique

La préparation est réalisable sous forme de gélules aromatisées qui peuvent être ouvertes et dont le contenu peut être dispersé dans l’alimentation ou un peu de liquide pour faciliter leur administration.

La préparation est réalisable sous forme de suspension buvable aromatisée.

Prix

Les prix présentés sont uniquement à titre indicatif et tiennent compte des dosages les plus fréquemment prescrits en préparation magistrale. Ce sont des prix de vente publics TTC moyens chez les vétérinaires et les pharmaciens et ils sont susceptibles de varier en fonction du coût des matières premières, des articles de conditionnement ainsi que du coût de la main d’œuvre.

90 gélules à 0.625mg: Entre 30€ et 35€

30ml de suspension buvable 1mg/ml aromatisée entre 34€ et 40€
60ml de suspension buvable 1mg/ml aromatisée entre 41€ et 47€
90ml de suspension buvable 1mg/ml aromatisée entre 49€ et 55€

Notice

Vous trouverez sur le lien suivant une notice directement téléchargeable et imprimable à destination de vos patients.

Notice

Références

Références bibliographiques

1) Kassab Thomas. 2016. Dictionnaire des médicaments vétérinaires. 20è édition.Les éditions du Point Vétérinaire. Monographie de Amodip® p 300-1.

2) Plumb Donald C. 2017. Plumb’s® veterinary drug handbook. 9th edition. Wiley Blackwell. p 58-60.

3) Papich Mark G. 2016. Saunders Handbook of veterinary drugs, small and large animal. 4th edition. Elsevier. p 35-6.

4) Site internet de l’ANSES Index des Médicaments vétérinaires autorisés en France. Résumé des caractéristiques du produit – Amlodipine®, consultation en ligne le 03 Avril 2019.

5) RCP AMODIP 1,25 mg comprimés à croquer pour chat.