Formes Galéniques

L’avantage des préparations magistrales est de s’adapter aux besoins de l’animal quand la prise d’une spécialité n’est pas possible ou pas adaptée.
Elles proposent ainsi plusieurs formes galéniques parfois innovantes et peuvent être réalisées principalement dans 3 présentations :

  • les gélules,
  • les solutions buvables,
  • les stylos transdermiques.

LES GÉLULES

La quasi totalité des principes actifs peut être reconditionnée sous forme de poudre dans des gélules et c’est de ce fait la forme galénique la plus prescrite.
Elles présentent de plus de nombreux avantages comme le fait par exemple que plusieurs principes actifs peuvent être mélangés dans une même gélule et ainsi diminuer le nombre de médicaments à faire avaler à un animal.
Les gélules peuvent aussi être traitées pour avoir une libération retardée (gastro-résistance) ce qui permet une action ciblée et empêche la destruction de la molécule dans l’estomac pour les produits sensibles tel que le ronidazole par exemple.

À part pour ces gélules gastro-résistantes, les gélules peuvent être ouvertes pour disperser la poudre sur ou dans l’alimentation de l’animal ou bien la poudre peut être mélangée à un peu d’eau pour être administrée à l’aide d’une pipette directement dans la gueule de l’animal.
Pour améliorer l’appétence, il est aussi possible d’ajouter un arôme mélangé directement à la poudre pour obtenir un goût thon, poulet, bacon, ou bœuf par exemple, ce qui facilite la prise spontanée par l’animal.
Certaines molécules étant amères (clopidogrel, rivaroxaban, etc.), il est conseillé de demander l’ajout d’un suppresseur d’amertume dans la prescription.
Enfin pour les animaux intolérants a u lactose, il faut demander à utiliser d e la cellulose comme excipient en remplacement.
Il existe plusieurs tailles de gélules et, en médecine vétérinaire, on utilise généralement la taille n°4 (14 mm) et la taille n°5 (11 mm) en fonction de la demande du prescripteur ou de la quantité de principe actif et d’excipient qu’elle contient.
Les gélules sont en gélatine animale et elles peuvent sur demande être remplacées par des gélules végétales en hypromellose.

La conservation dans une gélule est plus stable qu’en forme liquide ou en stylo transdermique.

LES SOLUTIONS BUVABLES

Certains principes actifs peuvent être solubilisés ou mis en suspension dans un excipient et les solutions buvables ainsi obtenues sont ensuite conditionnées en flacon munis de bouchons de sécurité et livrés avec une pipette doseuse adaptée.
De façon non exhaustive, les solutions buvables sont ainsi réalisables pour les préparations magistrales à base d’a cétazolamide, d’acide ursodesoxycholique, d’amlodipine, d’aténolol, d’azathioprine, de diltiazem, de fluoxétine, de gabapentine, de mélatonine, de phénobarbital, de sildenafil, de tramadol et pour la phytothérapie.

Pour améliorer l’appétence, il est possible d’ajouter un arôme mélangé directement à la solution. Pour les carnivores (chiens, chats, furets), il est possible de rajouter un goût thon, poulet, bacon, ou bœuf par exemple.
Pour les rongeurs, lagomorphes ou oiseaux, il est possible de rajouter des arômes de fruits (fraise, cerise, vanille, orange, etc.) à choisir en fonction des goûts de chaque espèce.

Les solutions buvables peuvent être mélangées à la nourriture ou faites avalées à l’aide de la pipette directement dans la gueule de l’animal. De plus, les différentes concentrations existantes permettent de moduler le volume à administrer.
La forme buvable permet d’ajuster chaque jour si besoin la dose de médicament en fonction de l’évolution du poids de l’animal ou de sa réponse au traitement et permet aussi de faire facilement des sevrages en diminuant progressivement les doses sans avoir à fabriquer de multiples préparations.

LES STYLOS TRANSDERMIQUES

La base transdermique auriculaire permet d’incorporer un principe actif dans un excipient permettant le passage systémique de certaines molécules et elle est ensuite conditionnée dans un stylo transdermique qui délivrera une dose précise à chaque pression.
La pommade est à appliquer sur le pavillon interne de l’oreille de l’animal où elle pénétrera ainsi directement et aura le même effet que si le principe actif avait été avalé.

En effet, les posologies et concentrations des stylos transdermiques sont différentes des préparations adaptées à la voie orale pour bien prendre en compte la biodisponibilité de chaque voie d’administration et obtenir au final une concentration plasmatique identique.
Les préparations sous forme de stylos transdermiques peuvent être réalisées pour la mirtazapine, le méthimazole, la fluoxétine, le maropitant, le phénobarbital et d’autres molécules sont actuellement en cours d’étude.
Cette galénique est uniquement disponible chez les chats pour l’instant et permet une administration facilitée et avec une contention minime.